Quand on parle de la diversification alimentaire de bébé, tout le monde à son avis, ses propres méthodes et des conseils à donner.

« Tu devrais essayer comme ci, moi avec mon bébé je fais somme ça… »

Pour certains on peut commencer dès 4 mois, pour d’autres il faut attendre 6 mois.

Même les médecins ne sont pas tous du même avis sur la façon de procéder.

Devant tant d’avis contradictoires, vous êtes un peu perdus. Vous avez tellement envie que ça se passe bien.

Pour bébé, la diversification alimentaire est une étape importante de sa vie, une étape faite de découvertes des goûts, des textures, des odeurs, et aussi une nouvelle façon de partager ses repas en famille.

Dans ce guide vous trouverez les nouvelles recommandations pour bien diversifier l’alimentation de bébé de 4 mois à un an.

Qu’est-ce que la diversification alimentaire ?

Au début de sa vie bébé se nourrit exclusivement de lait, que ce soit par l’allaitement ou en prenant des biberons de lait pour nourrisson.

Qu’est-ce que la diversification alimentaire

La diversification alimentaire consiste à lui donner progressivement de la nourriture solide en plus du lait.

Le lait est indispensable et doit rester l’aliment de base pendant les premiers mois de bébé. L’apport de nouveaux aliments va se faire en complément de l’allaitement ou du biberon.

A quel âge commencer ?

Voilà la grande question.

Si vous regardez les petits pots de purée pour bébé dans les magasins, il est indiqué « dès 4 mois ».

Mais bon, de là à faire confiance aux industriels…

Que disent les institutions ?

L’OMS et l’UNICEF recommandent 6 mois d’allaitement exclusif.

Pour Santé Publique France, on peut commencer dès 4 mois.

Le bon moment pour commencer, c’est quand vous vous sentez prêt(e), et votre bébé aussi.

En effet les bébés ne sont pas tous prêts à manger des aliments solides au même moment.

Chaque enfant est différent, observez-le et détectez les signes qui montrent qu’il est (sans doute) prêt.

Se tient-il assit bien droit sur sa chaise bébé ? A-t-il un bon contrôle de sa tête ?

Porte-t-il les objets à sa bouche pour les goûter ?

Est-il intéressé par la nourriture qui se trouve dans votre assiette ? Tente-t-il d’attraper la nourriture dans votre assiette ?

Ce sont en général des signes qui ne trompent pas.

Entre 4 et 6 mois, le lait couvre 100% des besoins de bébé. Il n’y a donc pas de raisons de se mettre la pression pour commencer la diversification avant 6 mois si vous sentez que votre bébé n’est pas prêt.

Pourquoi attendre 4 mois pour la diversification alimentaire ?

De la naissance à 4 mois, bébé se nourrit exclusivement avec du lait, que ce soit du lait maternel ou du lait infantile en poudre.

Tout autre aliment est à exclure.

Si vous allaitez, il est recommandé de le faire au moins jusqu’au 6 mois de votre bébé, et plus si votre organisation familiale ou professionnelle vous le permet.

L’allaitement est bénéfique pour la santé de bébé et aussi pour celle de la maman.

On pourrait penser que boire exclusivement du lait doit être monotone pour bébé. Il n’en ait rien ! Le goût des aliments que mange la maman se transmet dans son lait et peut ainsi lui donner un goût différent chaque jour.

Bébé commence donc déjà à découvrir une grande variété de saveurs qui le prépare à mieux apprécier ce qu’il mangera plus tard.

Il est aussi possible d’alterner les deux, allaitement et biberons de lait infantile, dans le cas par exemple où la maman doit s’absenter et que le papa doit prendre le relais.

Si vous n’allaitez pas, bébé peut boire du lait infantile 1er âge jusqu’à ce que vous commenciez la diversification alimentaire.

Quand bébé commence à manger des aliments et a au moins un repas sans lait, il peut alors boire du lait infantile 2ème âge.

Quels aliments donner entre 4 et 6 mois ?

On considère aujourd’hui qu’il n’y a pas vraiment d’ordre particulier à respecter.

Vous avez sans doute déjà entendu qu’il fallait commencer par les légumes, puis les fruits, ensuite la viande et le poisson.

On peut en fait introduire dans l’alimentation de bébé tous les types d’aliments, même ceux qui sont réputés pour provoquer des allergies.

Vous pouvez donc donner des légumes et des fruits, du poisson et de la viande, des œufs, des légumes secs, des féculents, des produits laitiers.

Quels légumes et fruits donner entre 4 et 6 mois ?

Dans l’idéal, si vous le pouvez, privilégiez les fruits et légumes de saison et bio.

Ils seront bien plus savoureux et ce sera toujours ça en moins de pesticides et autres produits nocifs.

Quels légumes et fruits donner entre 4 et 6 mois

Les légumes suivants sont conseillés pour les bébés entre 4 et 6 mois :

  • Les haricots verts
  • Les épinards
  • Les courgettes, épluchées et sans pépins
  • Le poireau (le blanc seulement)
  • Les carottes

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. Vous pouvez faire goûter à bébé de nombreux autres légumes : potiron, potimarron, butternut, patates douces, petits pois, pomme de terre…

Certains légumes sont à éviter car ils sont trop riches en fibres, comme :

  • Les salsifis
  • Le vert du poireau
  • Le chou
  • L’artichaut
  • L’oignon
  • L’aubergine
  • Le navet

Concernant les fruits que vous pouvez donner avant 6 mois, la liste est longue, mais vous pouvez par exemple faire manger à bébé :

  • Des pommes
  • Des poires
  • Des prunes
  • Des coings
  • Des bananes
  • Des figues

Faut-il commencer par les légumes ou les fruits ?

Il n’y a pas vraiment d’ordre à respecter mais comme bébé est un gourmand, il va naturellement préférer le sucré.

Si vous lui donnez d’abord des fruits, il risque plus facilement de faire la grimace quand vous lui présenterez des légumes.

Quelles quantités faut-il donner ?

Là encore il n’y a pas vraiment de quantités à respecter.

Au début bébé a un tout petit estomac, donc quelques cuillerées vont suffire, il ne faut surtout pas le forcer. Son repas sera complété par la tétée ou le biberon.

Petit à petit vous pourrez donner un peu plus. Guettez les réactions de bébé, voyez s’il a de l’appétit et a l’air d’avoir envie de cuillerées supplémentaires.

Si un nouvel aliment n’a vraiment pas de succès, ne baissez pas les bras et ne laissez pas tomber. Proposez-le à nouveau plus tard, et si ce n’est encore pas le bon moment, réessayez un autre jour.

Il faudra parfois faire plusieurs tentatives pour que bébé accepte ce nouvel aliment et l’apprécie.

Quand peut-on donner des morceaux ?

Avant 6 mois il faut donner des purées et des compotes bien lisses, sans petits morceaux.

Bébé pourra ainsi les manger sans risque, à la petite cuillère ou dans une tasse si la consistance est un peu liquide.

Vous pouvez le laisser mettre les doigts dedans pour goûter, il y a de grandes chances que ça lui plaise.

Quand introduire la viande ?

Entre 4 et 6 mois vous pouvez donner de la viande, du poisson et des œufs.

Évitez de les mélanger aux autres aliments comme les légumes par exemple. Il est important de bien séparer chaque aliment pour que bébé apprenne à distinguer les différents goûts et textures.

Ces aliments doivent être bien cuits et bien mixés.

Il est conseillé d’éviter de faire manger certains poissons avant 3 ans, comme le thon, la dorade, le flétan ou encore la raie parce qu’ils contiennent des substances polluantes néfastes pour bébé.

Comment se passent les repas entre 4 et 6 mois ?

Il y a quelques règles à respecter pour que les premiers repas diversifiés de bébé se passent bien :

  • Donnez chaque aliment séparément, sans le mélanger
  • Mixez les légumes en purée bien lisse, les fruits en compote sans morceau
  • Cuisez à cœur la viande, le poisson et les œufs
  • Une fois que chaque aliment a été accepté seul, vous pouvez commencer à les associer
  • Ne donnez pas de fromages au lait cru
  • Ne donnez pas de préparations à base d’œuf cru
  • Ajoutez des matières grasses, plutôt de l’huile (colza, noix, olive)
  • Ne salez pas les purées
  • Vous pouvez donner des yaourts ou des petits suisses non sucrés et non allégés en matières grasses

Ne forcez pas bébé à manger, respectez son rythme. Ça peut prendre du temps pour certains aliments alors présentez-lui plusieurs fois les mêmes et vous verrez qu’il finira par les accepter.

Ses goûts peuvent évoluer très vite.

La diversification alimentaire à 6/8 mois

Quel repas pour un bébé de 6 mois ?

A partir de 6 mois, si vous avez déjà commencé la diversification alimentaire, vous allez commencer à faire découvrir à bébé de nouvelles textures.

Il va s’entrainer à mâcher. Il n’a pas de dents ? Pas de soucis, ses gencives feront très bien le travail.

Essayez d’alterner les textures d’un repas à l’autre, en changeant de purée ou de petit pot.

Quel repas pour un bébé de 6 mois

Si vous préparez les repas vous-même, écrasez grossièrement les aliments à la fourchette afin d’obtenir une purée avec des morceaux.

Laissez-le saisir les petits morceaux avec ses doigts, le toucher est aussi important que le goût dans son apprentissage. Et tant pis s’il s’en met partout.

Gardez le sous surveillance pendant tout le repas et veillez à ce qu’il soit bien installé, en position assise, dans sa chaise haute.

Quels aliments donner à partir de 6 mois ?

Dans la purée de légumes vous pouvez ajouter :

  • Du riz
  • De la semoule
  • Des petites pâtes, du style pâtes pour potages
  • Des petits morceaux de viande (volaille ou autre)
  • Du poisson
  • De l’œuf dur

Tous les aliments doivent être bien cuits.

Vous pouvez aussi donner à bébé un quignon de pain pour qu’il s’entraine à mâchouiller.

Quelle quantité de viande et de poisson faut-il donner ?

Pour la viande, le poisson et l’œuf, un bébé de 6 mois a besoin de 10 g maximum par jour.

C’est l’équivalent de 2 cuillères à café pour la viande et le poisson, et un quart d’œuf.

Quand peut-on donner des morceaux ?

A partir de 8 mois vous pouvez commencer à donner des morceaux d’aliments mous qui s’écrasent facilement, comme de la banane.

A partir de 10 mois, bébé peut commencer à se servir de ses dents pour croquer et mâcher des aliments plus durs comme des petits morceaux de légumes crus ou des fruits plus durs.

Tableau des aliments et quantités par âge

Retrouvez ici un tableau regroupant les différentes familles d’aliments ainsi que les quantités que vous pouvez donner en fonction de l’âge de bébé : entre 4 et 6 mois, à partir de 6/8 mois et à partir de 1 an.

Ces quantités son données à titre indicatif et sont en complément du lait maternel ou infantile.

Entre 4 et 6 mois

Famille d’alimentsFréquence, quantité, conseils
Fruits et légumesTous les jours
Quelques cuillères à café
Légumes bien cuits mixés
Fruits bien cuits en compote sans sucre ajouté
Privilégier les produits locaux, de saison, bio
Viandes, poissons, œufDe temps en temps au début, puis de plus en plus souvent
Une cuillère à café
Mixer la viande et le poisson, écraser l’œuf
Privilégier la volaille
Tout doit être bien cuit
Légumes secsDe temps en temps
Une cuillère à café
Bien cuits et mixés en purée lisse
Vous pouvez donner: lentilles, haricots secs, pois chiches si votre enfant les digère bien
Produits laitiersAlterner yaourts, fromages blancs, petits suisses, fromage
Quelques cuillères à café de yaourt, du fromage râpé fondu dans la purée
Yaourts sans sucre, non aromatisés ni allégés en matières grasses, fromages au lait pasteurisé
Surtout pas de lait cru ou de fromages au lait cru
FéculentsAlterner pommes de terre, pâtes, riz, semoule, pain
Un quart de la préparation
Toujours en mélange; 1/4 de féculents et 3/4 de légumes, le tout mixé
Privilégier le bio
Matières grassesTous les jours pour l’huile, de temps en temps pour le beurre
Une cuillère à café d’huile ou une noisette de beurre
A ajouter aux préparations si elles n’en contiennent pas
Privilégier l’huile au beurre: colza, olive, noix
CharcuterieDe temps en temps
Une cuillère à café
Jambon blanc mixé sans morceau
Privilégier le jambon blanc

A partir de 6/8 mois

Famille d’alimentsFréquence, quantité, conseils
Fruits et légumesA chaque repas
Suivant l’appétit de votre enfant
Légumes bien cuits, fruits bien mûrs ou cuits
Privilégier les produits locaux, de saison, bio
Viandes, poissons, œufPoisson 2 fois par semaine (un gras de type saumon et un maigre)
2 cuillères à café ou 1/4 d’œuf dur par jour
Mixer la viande et le poisson, écraser l’œuf
Privilégier la volaille
Tout doit être bien cuit
Légumes secsAu moins une fois par semaine
Quelques cuillères à café
Purée écrasée à la fourchette puis petits morceaux fondants
Vous pouvez donner: lentilles, haricots secs, pois chiches si votre enfant les digère bien
Produits laitiersAlterner yaourts, fromages blancs, petits suisses, fromage
Entre 8 et 10 mois: petits morceaux de fromage mou
A partir de 10 mois: morceaux plus durs
Yaourts sans sucre, non aromatisés ni allégés en matières grasses, fromages au lait pasteurisé
Surtout pas de lait cru ou de fromages au lait cru
FéculentsAlterner pommes de terre, pâtes, riz, semoule, pain
A mélanger à parts égales avec les légumes
Riz, semoule et pâtes de moins en moins fines
Petits morceaux fondants de pommes de terre, pain
Privilégier le bio
Matières grassesTous les jours pour l’huile, de temps en temps pour le beurre
Une cuillère à café d’huile ou une noisette de beurre
A ajouter aux préparations si elles n’en contiennent pas
Privilégier l’huile au beurre: colza, olive, noix
CharcuterieDe temps en temps
2 cuillères à café
Jambon blanc mixé sans morceau
Privilégier le jambon blanc

De 1 à 3 ans

Famille d’alimentsFréquence, quantité, conseils
Fruits et légumesA chaque repas
Suivant l’appétit de votre enfant
Crus et cuits, toutes textures, avec morceaux à croquer
Privilégier les produits locaux, de saison, bio
Viandes, poissons, œufPoisson 2 fois par semaine (un gras de type saumon et un maigre)
De 1 à 2 ans: 4 cuillères à café ou 1/3 d’œuf
De 2 à 3 ans: 6 cuillères à café ou un demi œuf
Privilégier la volaille
Tout doit être bien cuit
Légumes secsAu moins 2 fois par semaine
Selon l’appétit de votre enfant
Toutes textures
Vous pouvez donner: lentilles, haricots secs, pois chiches si votre enfant les digère bien
Produits laitiersAlterner yaourts, fromages blancs, petits suisses, fromage
150 à 200 ml de lait ou un yaourt ou 20 g de fromage
Yaourts sans sucre, non aromatisés ni allégés en matières grasses, fromages au lait pasteurisé
Surtout pas de lait cru ou de fromages au lait cru
FéculentsTous les jours
3 à 4 cuillères à soupe par jour
Toutes textures
Féculents complets si votre enfant les digère bien
Privilégier le bio
Matières grassesTous les jours pour l’huile, de temps en temps pour le beurre
2 cuillères à café d’huile ou 2 noisettes de beurre
A ajouter aux préparations si elles n’en contiennent pas
Privilégier l’huile au beurre: colza, olive, noix
CharcuterieDe temps en temps
Entre 1 et 2 ans: 4 cuillères à café
Entre 2 et 3 ans : 6 cuillères à café
Jambon blanc mixé ou petits morceaux
Privilégier le jambon blanc

Tableaux de la diversification alimentaire à imprimer

Cliquez sur l’image ou le bouton ci-dessous pour télécharger gratuitement les tableaux au format PDF.

Que faire si bébé refuse les aliments ?

Si bébé ne veut pas manger la purée que vous lui présentez, voici plusieurs astuces que vous pouvez essayer.

Soyez patient

La découverte des goûts, des nouveaux aliments ou nouvelles textures peut être longue pour bébé.

Laissez-lui le temps de faire cet apprentissage à son rythme.

Il est inutile de vous mettre la pression car il n’y a pas de quantité d’aliments ingérés à atteindre.

Si bébé vous sent inquiet ou stressé, cela risque de transformer les repas en un moment pénible et tendu alors qu’il devrait être un moment agréable de découverte.

Évitez les écrans

Si bébé ne veut pas manger, c’est peut-être parce qu’il est captivé par autre chose qui détourne son attention.

Évitez absolument les écrans, que ce soit un téléphone portable ou la télé pendant que bébé prend ses repas.

De toutes façons les écrans sont déconseillés pour les enfants avant l’âge de 3 ans.

Mangez en famille

Prenez vos repas en famille en même temps bébé.

Ça sera beaucoup plus agréable et détendu si toute la famille mange ensemble, plutôt que bébé seul avec vous, sa cuillère et son bol de purée.

En plus, voir les autres personnes manger lui donnera peut-être envie de faire pareil.

Laissez-le mettre les doigts

La petite cuillère, ça peut être lassant à la longue.

Laissez bébé toucher les aliments, même si c’est salissant. Ce sera beaucoup plus ludique pour lui et ça lui donnera peut-être envie de porter ses doigts à sa bouche pour goûter.

Préparez les repas avec bébé

Faites participer bébé à la préparation des repas, que ce soient ses purées ou les autres plats pour la famille.

Présentez-lui les différents aliments, laissez-le toucher les fruits et les légumes, faite-lui les sentir.

Bébé apprendra ainsi à connaitre les aliments et à comprendre d’où vient la nourriture que vous lui donnez.

Préparez les repas avec bébé

Dans cet article vous avez vu ce qu’est la diversification alimentaire, à partir de quel âge elle peut être mise en place et quelles sont les différentes recommandations en fonction de l’âge de bébé.

C’est une étape importante dans la vie de bébé, ainsi que dans celle de ses parents, riche en découvertes et en nouvelles sensations.

Nous vous avons aussi donné quelques astuces à essayez si jamais cette diversification alimentaire ne se passait pas aussi bien que vous l’espériez.

Dans tous les cas, si vous rencontrez la moindre difficulté, n’hésitez pas à consulter un spécialiste qui saura vous conseiller.

Sources :

Santé Publique France : Santé publique France accompagne les parents pour prendre en main les nouvelles recommandations sur la diversification alimentaire des tout-petits

L’Assurance Maladie : La diversification alimentaire